Echo..oOOS ! présente les dernières nouvelles en matière de production- communication -concerts de l'artiste.

AN NOU PALE !

Quand la musique des mots rencontre la musique pure et le chant..

Ecrivez-moi  ! (Avis-Suggestions sur l'art, le site) .

C'est l'heure des bilans paraît-il. Chouette ! Moi je fais le bilan du coeur. Il a encore grossi. Grossi à cause de toutes les personnes qui y sont entrées. Les connues comme les inconnues. Les proches comme les moins proches. J'ai fais une large place à mes petits auteurs-compositeurs, à Gisèle leur enseignante. La vie est quelque chose d'insaisissable et de précieux sur laquelle nous n'avons qu'un pouvoir : celui de vouloir la réussir au mieux. Merci à vous d'exister ! tchiembé la vi-a fô !

Ma classe musicale

samedi 19 novembre 2016, 03:17


Un professeur des écoles, une auteure-compositrice, une vingtaine de petits auteurs-compositeurs en herbe. Quoi de plus original que cette rencontre autour de la musique ? C'est  tellement original et nouveau pour moi et sans doute pour vous aussi ! Nous voyons passer tant de clips-vidéos et de titres  sur nos pages de réseaux sociaux, sur les plateformes, que  la chanson est banalisée, zappée, imposée, squattée, malmenée, méprisée , exploitée, et j'en passe. L'aventure à laquelle je participe a pour but de faire toucher du doigt, par les jeunes enfants, le travail (eh oui c'est un travail  même s'il est fait avec plaisir !)  qui préside à la naissance d'une chanson.
J'ai écrit jadis sur ce même blog  le jeudi 9 Juillet 2009 :

"Ô vous qui consommez la musique sans restriction  du soir au matin  pensez à ceux et celles qui la créEent. Assis, solitaires, inconnus,  derrière leur plume ( ou leur écran) ils transpirent pour vous...Eux aussi , ils ont le droit de vivre... et de continuer à créer

Aujourd'hui , je vous invite à suivre l'aventure de la création musicale  de ces classes qui "transpirent " pour le plaisir de vous faire découvrir dans quelques mois
leur chanson. Vous vous intéressez aux jeunes ? à leur état d'esprit ? Faites donc un clic en direction de la Fabrique des chansons 2017 //

VOUS AVEZ DIT "MUSIQUE" !

dimanche 6 novembre 2016, 02:02

Petit article que m'inspire la réunion de la SACEM samedi 5 novembre (c'est-à-dire hier) à l'espace Sonate. :

Ils étaient trois, venus de loin, à voyager dans le ventre de ces avions qui volent vers nos rivages bleutés  pour dire les combats titanesques, les victoires, les attentes, les craintes pour cette musique menacée, explosée, exploitée, compressée, épuisée, malmenée, mais...  vivante.
Ils étaient quatre*. Nous étions là...avec les mots  les notes, les joies , les peines, les  défaites, les  victoires, les espoirs les illusions tenaces,  à écouter prendre le poul de cette musique qui se bat et se débat, dans le silence de nos coeurs insulaires si petits et si grands à la fois pour dire au monde : Nous existons !
J'étais là avec ma joie de faire partie de ceux qui se battent pour elle, ma fierté d'être choisie pour un projet aussi exaltant que celui de la faire découvrir, ausculter puis revitaliser par ces écoliers terriblement passionnés par la fabrique de leur chanson.
Merci à la Sacem qui soutient, combat sur tous les fronts, innove, s'accroche  à la roue du progrés numérique pour que vive la musique. Merci à tous ceux  (auteurs-compositeurs-directeur de la scène nationale  Atrium-enseignants-directeur de l'espace Sonate) qui se sont déplacés, . Merci au personnel de la délégation régionale qui a préparé cette manifestation avec l'enthousiasme que reflétait ce splendide buffet.  Merci  à Christian Boutant  Directeur de la délégation de  m'avoir invitée,  accueillie, encouragée, ce 5 novembre 2016.
Katy ALYZEE  (Le 5 novembre 2016 à propos de la réunion de la sacem à l'espace sonate )
* Sur le podium : Mr Christian BOUTANT-Mr jean-Noel TRONC- Mr Louis DIRINGER- Mr stéphane vASSEUR

Un coup de chapeau à mon équipe ! Ils se reconnaîtront.  Un grand merci à tous ceux qui m'accompagnent depuis plus de dix ans : Cédric-Fred-les services d'animation en mairie , en bibliothèque, en médiathèque, ceux qui laissent un petit signe de leur passage sur mes pages internet, sur mes sites, le public. mon coeur ne sera jamais trop petit pour vous contenir tous.  Je vous souhaite le meilleur à tous, de tout coeur

lundi 5 septembre 2016, 02:06

il en manquait deux en 2016 ... Ce n'est que partie remise : A bientôt !

lundi 5 septembre 2016, 02:29

Des fleurs pour Clara, Claire, Clotilde, Bernadette, Martine, Christiane les dames de Plombières qui m'ont soutenue tout au long de ces années...

jeudi 11 février 2016, 09:46
Elles ne sont pas les seules ! je n'oublie personne car écrire et chanter, cela muscle la mémoire et le coeur .

8 Mars 2014 - Coup de projecteur sur Martine Rieger

dimanche 9 mars 2014, 03:08
Je lui ai dédié mon concert d'août 2013 et pour cause ! Avec son regard tranquille au fond duquel se lit un réel intérêt pour ces curistes qui, sans trop y croire parfois, tentent le tout pour le tout en plongeant dans l'eau de cette source dont j'ai souvent révélé l'efficacité. Active, attentionnée, attentive à ces découvertes qui se font jour sur les MICI, ces maladies orphelines* qui touchent de plus en plus les jeunes, elle mène à sa manière un combat silencieux qu'il y a lieu de suivre sur sa page  facebook où elle poste régulièrement  d'incontournables trouvailles. (par exemple, la vidéo sur le ventre : second cerveau).
*Mon blog sur la maladie de cronh donne une idée : maladie de cronh, rectocolite hémorragique, problèmes articulaires, fibromyalgie...

Marie-Andrée CIPRUT un étonnant parcours

Plusieurs adjectifs me viennent à l'esprit pour désigner cet étonnant bout de femme au regard tranquille :
brillant- incroyable- généreuse-unique. Elle incarne pour moi la femme créole bien dans sa peau , ancrée dans sa culture, parfaitement à l'aise dans un monde que traversent , hélas, les intolérances protéiformes, les préjugés indéracinables et la haine de l'amour. Son travail de psychologue est  incontournable car il porte sur la personnalité du (et de la) déraciné(e)  souvent aux prises avec  un malaise intérieur qu'ils ont du mal à définir (à fortiori,  maîtriser).

Son dernier essai  "A pile ou face" présenté au salon du livre de la Martinique nous met en contact direct avec un esprit ouvert, faisant le va et vient entre l'histoire personnelle, les souvenirs d'enfance,  et les réflexions sur l'autre histoire, la grande, celle qu'écrivent les hommes de pouvoirs. On retrouve aussi,  raconté avec  humour,  des anecdotes sur le racisme  larvé,  le  sacristain de son enfance, la rencontre avec une saveur  "étrangère"...
La structure calendaire,  originale, renforce cette impression de cycle  de la vie qui se noue et se dénoue. En somme, la mémoire restitue les étapes marquantes d'une existence de "funambule jonglant sur les frontières".
Je n'en dirai pas davantage pour le moment ...

Le colibri d'Ester

vendredi 17 mai 2013, 15:38

Pourvu, pourvu que la folie de l'homme ne fasse pas disparaître ces minuscules gardiens de l'équilibre que sont  - entre autre-les colibris et les abeilles...
J'ai pu saisir enfin au bout de mon objectif ce merveilleux oiseau-mouche si fragile et si fort à la fois et déjà présent sous ma plume dans  le quatrième titre de WEYE D'LO  (Nostalgie du futur) téléchargeable sur www.starzik.com
Un grand merci à Ester qui m'a autorisée à le photographier.

MAI-JUIN 2012 - SPECIAL MALADIE DE CROHN- POUR NOVWELL DU BLOG SKY-ROCK...

BLOG SPECIAL CROHN
Quand on souffre, on n'a pas envie de parler, de sourire, de communiquer... On ne veut qu'une chose, s'enrouler en boule comme le petit chat et  tout simplement...arrêter de souffrir, arrêter d'avoir peur...

Pour Novwell dont j'ai découvert le blog sky-rock sur la maladie de crohn, par hasard. j'ai lu son poème qui exprime son désarroi, sa révolte, sa souffrance et aussi, pour tous ceux et celles qui se demandent : "Pourquoi moi ?" "Encore moi" "Pourquoi ça ne s'arrête-t-il pas un bon coup ?", j'offre en écoute libre un des titres inspirés par cette maladie. Ce titre que j'ai écrit, composé et que j''interprète souvent sur scène. encourage. J'espère qu'il aidera ceux qui sont en pleine crise à passer le cap et donnera envie de  continuer à se battre pour vivre, malgré le handicap que peut être une telle maladie.

 
Si vous voulez laisser un commentaire, envoyez-moi un mail à l'adresse indiquée sur le site.


RECTO-VERSO  Un titre qui encourage à s'élever à partir de ce qui essaie de vous détruire.

Je pense à tous ceux , qui sont plongés dans l'étau angoissant de la maladie, ce fléau qui disparaîtra un jour, j'en suis certaine ...Je compatis en toute sincérité.

NADIA : Le peintre qui sublime l'essence de la Nature

Qui a dit que le figuratif  n'a plus droit de citer parmi  les autres formes d'expression plastiques ?
Tant que les enfants auront encore le droit de naître avec une seule tête et deux bras, les artistes femmes de talent auront le droit de peindre le réel tel qu'il apparaît, avec juste ce petit quelque chose qui fait  l'unicité de chaque créateur. Les tableaux de Nadia me fascinent et me remuent les entrailles, ils me plongent dans une méditation profonde, élancent mon esprit vers l'infini... Cela suffit. Et vous ? La diversité créatrice, c'est cela qui fait la richesse de l'humanité, et à la Martinique, il y a des femmes de talent...comme Nadia !
D'ailleurs elle a été remarquée, classée au Rotary Club et ses tableaux ont complété les tableaux exposés à Madiana en mai dernier. A suivre...

Suite : Elle a exposé à l'Atrium, l'immense structure culturelle de Fort-de-France, pendant le mois de novembre. J'ai raté ça ! mais pas les connaisseurs qui ont laissé des traces éloquentes sur son livre d'or.

Nous aimerions tellement revoir ces toiles qui ravissent et sont pleines de sérénité, pourquoi pas à l'Habitation Clément une autre grande structure culturelle de la Martinique ?  Vous ne connaissez pas ?
Tournez au coin de la dernière ligne, juste sous le point de suspension , cliquez et pensez très fort à elle !

A bientôt, Nadia ! ...
  www.habitation-clement.fr

Bientôt quelques peintures recommandées par Nadia elle-même

Plongée visuelle depuis la maison d'une artiste : Gaby M.

Modestie, talent pour l'écriture, sensibilité, amour authentique pour les autres ! Salut Gaby !
  Elle parle des colibris comme personne ! Sa plume , élégante et vivace,  mérite d'être connue....

Angélique KIDJO : Des paroles qui transportent

Elle dit ce que je dis et ressens à l'égard du public , et plein d'autres choses encore (le rôle de sa grand -mère dans l'affirmation de soi, le fait que certains sont dévalorisés  etc. De quoi faire vibrer mon coeur ! Sans oublier des conseils très judicieux aux artistes qui veulent vivre de leur art.  Merci Angélique, ce n'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde ! ça sert à ça, "PARCOURS CROISE" Merci la Sacem ! Le déplacement valait le coup !
(vidéo supprimée jusqu'à nouvel ordre)
Parcours croisés : des images perso
Rencontres  artistiques

EDDY : Une plume dont la valeur interpelle !

Un de mes coups de coeur via le net , qui m'obsède car je lui dois une explication ! Explication de texte bien sûr car jamais écrits n'ont autant suscités, appelés, commandés l'analyse avec les meilleurs outils qui soient : les outils de la tradition scolaire et universitaire.
Même l'universitaire qu'est pierre Dufief (CNRS) le reconnaît. Alors, je fourbis ma plume, je taille mes vocables, mon esprit d'analyse, mon coeur de femme-artiste, pour expliquer méthodiquement -comme je l'ai fait pour les écrits d'éminents écrivains (André Malraux, Zobel ou d'autres),  ce texte qu'est La leçon qu'elle a bien voulu me soumettre et que je désire faire connaître.
Un projet à mener à bien ! En attendant, je salue la rigueur, le franc-parler, la détermination et la largesse d'esprit d'une plume qui n'hésite pas à encourager les autres plumes. Merci de m'avoir fait confiance !

Ce que dit "La Leçon" 

A une époque où la chanson à textes a du mal à percer, La leçon interpelle, dérange, jette un froid ou au contraire, transporte, console, remue des souvenirs émouvants, éduque. Pourquoi ?

C'est qu'à notre insu,  les choix stylistiques de l'auteur Eddy et  l'utilisation redoutablement  efficace du refrain,  nous font  clairement  percevoir le  scandale qu'est le rejet de la  différence physique et mentale.

Scandale parce que cet ostracisme prive l'individu du droit  fondamental de porter  un nom. "personne n'a jamais su son nom Car le nom marque la reconnaissance de la dignité de tout un chacun , que dis-je de son humanité intrinsèque. Pendant la traite, on débaptisait les esclaves africains (cf RacinesKunta Kité a chèrement payé le refus de porter un autre nom attribué , au mépris du sien, ce nom africain hautement significatif )

Le pire, c'est que ceux qui se retournent, choisissent délibérément de le priver de nom "Bien sûr, nul ne s'en est soucié" Apprécions au passage l'usage du "nul" négation  vieillie qui fait pendant à "Personne". Hé oui, le lynchage socio-psychologique est anonyme, collectif, teinté de lâcheté ; c'est l'effet de foule....

Vient ensuite le refrain "Ils se sont retournés, et...ils se sont marrés"Distorsion lexicale appréciable et efficace ! mélange des registres -c'est ce que j'apprécie chez Eddy-  qui fait sursauter et ...prêter attention...


Marie-Ange RAVIN : Une femme d'exception ... 

Entreprenante, elle est celle qui n'a pas peur de mener une émission télévisuelle  locale, incontournable, donnant droit de citer à la chanson traditionnelle souvent malmenée par les temps qui courent.

Audacieuse, elle mène énergiquement une comédie musicale (La Rue Bertin) haut en couleur  . Par-delà l'aspect artistique, c'est la mémoire de tout un peuple  qu'elle réveille. Le patrimoine musical revit avec une authenticité indéniable.

Généreuse, elle tend la main sans condition aux artistes en devenir.

Pour tout cela, mon coeur fait " tilt bidibap" sans autre forme de procès...
 

suivez les chaussures et vous trouverez :

Deux  mécènes, deux dames de cette ville qui est devenue Ma ville. Deux opiniâtres,  à encourager l' artiste qui n'ose plus vivre... A faire chanter la cigale qui se meurt ... A faire revivre la poétesse qui range sa cithare... A faire battre  le coeur de la vieille ville... A réveiller les sources bénéfiques du souffle poétique... A prendre la défense de celle  qui chante pour tous ceux qui, le matin , au réveil, se demandent s'ils auront la force de voir se coucher le soleil...

Aucune éternité ne vous effacera de ma mémoire, et la chanteuse aux pieds nus fera bon usage de ces petits bijoux de chaussures que vous choisissez si bien...

Pour Clotilde et Bernadette,  de tout coeur ...

LA GRANDE SCENE DU METRO PARISIEN

samedi 6 novembre 2010, 11:59

Il y en a quelques uns qui accrochent mon oreille . Des talents qui seront un jour reconnus ! En attendant, je fais une petite place dans mon coeur d'artiste à tous ceux et celles qui ont prêté attention à la toute petite bonne femme qui s'arrêtait pour écouter et parfois les remercier pour cette bouffée de magie musicale. Ces concerts imprévus, in-vivo  cassent la grisaille et brisent  l'esclavage du quotidien. Rendons aux atistes  leur place , ôtons ces "écouteurs" qui isolent en diffusant encore ...de la musique, , toujours de la musique, créée par les artistes qui attendent le soutien de ceux qui font usage de la musique  jour après jour. Au fait, questions à mille points :

Combien de temps faut-il à un artiste pour apprendre le maniement d'un instrument ?

Combien coûte un enregistrement studio  ?

Combien coûte le pressage d'un CD ?

Combien d'heures de travail pour mettre au point un titre ?

A combien revient la mise en ligne d'un site ? Sa maintenance ?

Peut-on se passer des artistes ?

Que se passerait-il si toutes les musiques du monde disparaissaient un beau jour ?

Peut-on vivre sans musique ?



Salut  à La'Hcene  dont  les sons ensoleillés de la guitare -qui en a vu d'autres !- n'est-ce-pas ?
salut à  Yvan  que j'ai raté à cause d'une scène ouverte à la même heure
Salut à Pablo !

Salut à ceux qui ont arrêté leur regard sur moi,  la passante qui aurait voulu être riche, riche ... Mais la plus belle fille du monde -on le sait- ne peut donner que ce qu'elle a...Mais

"Si tous les amoureux de la musique voulaient se donner la main ..."


La peinture intérieure : dimanche 2 aôut 2010

Rencontre avec Karine KLEIN, un peintre qui extériorise sur la toile tout un univers à dominante spirituel. Le va et vient entre le vécu, la représentation personnelle du sens profond de la vie, l'ouverture aux vrais interrogations existentielles, sur la base de ce livre sacré que sont les écritures saintes donne lieu à un échange enrichissant.  Souhaitons lui de trouver les vraies réponses qui -j'en suis sûre- se verront sur ses futures créations. Merci , pour cette intéressante conversation  à coeur ouvert, au milieu des fleurs des "Jardins en terrasse" !

Laura BF qui travaille, travaille de sa voix inoubliable...

Avril 2012
Le single est sorti. Je l'ai reçu. Coucou Lora ... N'oublie pas le Stade de France !



Juillet 2010

http://fr.akamusic.com/jihemp .  : Ecoutez-la ! Moi, elle me fait penser aux grandes chanteuses francophones qui vous bouleversent  les moindres fibres  du coeur...


5 novembre 2010 

La nouvelle est tombée dans ma boîte ! Akamusic m'apprend que Laura  a atteint les 100 p/c de sa production. Bravo et félicitations à Laura BF  et à  son équipe !  Suivez sa carrière : c'est une grande chanteuse et je suis sûre qu'elle fera une carrière splendide !




http://fr.akamusic.com/jihemp

Comme un "Parfum de Bruxelles" qui bondit par-dessus les frontières de la musique de la vie..


Des textes, une musique, des voix qui valent le détour et surtout, cette simplicité qui fait la grandeur des artistes de talent.
http://fr.akamusic.com/parfumdebruxelles

Samedi 12 juin 2010 : Coup de coeur ! : "CRI CRI D'AMOUR"

FEMMES  DE MARTINIQUE...

Au village créole d'antan, ce matin-là, j'ai rencontré  la créativité en action sous les doigts inventifs de "Cricri d'Amour".
On avait déjà vu des journaux transformés en tableaux magnifiques de vie , colorés par le coup d'oeil de l'artiste. Avec "Cri cri d'Amour", les doigts de fée ont confectionné  des formes variées  de... Je vous le donne en mille..de  paniers... rigides !

Vous qui passez par le Marigot, allez donc voir cette merveille !  Encouragez l'esprit d'entreprise de Mauricia et  ramenez  une de ses créations dans vos valises.

LA BOÎTE A ZOU ... La "Mouchette" fait mouche !

Coup de coeur pour la performance scénique mais surtout, pour la réelle simplicité . L'artiste doit rayonner "en dedans" pour que ce qu'il donne ne soit pas de la poudre aux yeux. J'ai eu cette belle sensation à travers  un contact humain authentique. Bravo  "La Mouchette" ! Nous te souhaitons de garder toujours  cette  précieuse authenticité et que tes désirs d'artiste s'accomplissent !

La photo a été communiquée par l'artiste

LUDMILLA : La voix de la "bandura"

// lundi 4 octobre 2010, 13:12

Juste un coup de coeur  au détour d'un couloir de métro, pour un instrument que manie si bien sa musicienne. Instrument à cordes -comme ma guitare , tiens ! - Mais si différent !  qui me rappelle-je ne sais trop pourquoi- le grand siècle !
Merci Ludmilla ! merci aussi pour ceux qui voudraient bien s'arrêter, soutenir, mais qui n'ont pas le temps car la vie file , file, file.... Peut-être un de ces jours sur scène ...La vie est si étrange !

Lundi 29 juin 2009- Pour Catherine N.

A propos d'un de mes poèmes mis en ligne récemment

Incroyable ! La corrélation entre la pratique artistique et
l'histoire personnelle de l'artiste ! Je pense souvent qu'on
écrit avec la sang de sa vie...
Maurron l'a dit : "le poème en sait plus que le poète..."
Ecrivez pour transformer le malheur en bonheur
N'est-ce pas Catherine N. ? Si tu me lis sur ce blog

Lundi 7 juin

La fête de la musique 2010 sera-t-elle la fête de la rencontre avec
soi-même ? C'est-à-dire celle de sa propre culture et de ceux qui  la soutiennent ? Rendez-vous fin juin pour le bilan...

20 JUILLET 2010

  • Réponse positive ...

Jeudi 2 juillet 2009

Quoi de neuf ? Un temps d'arrêt personnel pour s'interroger sur le parcours de l'A.C.I du 21ème siècle. La profession se porte bien, merci ! Beaucoup d'artistes possédés par la rage de l'écriture de la clé de sol,  le chant  et la scène... Et, bonne nouvelle : ils ne se regardent pas tous en chiens de faïence...

Vous aussi peut-être. Mais comment faire pour sortir ses textes des fonds de tiroirs ? Comment trouver un éditeur ? -Je sens que vous dressez l'oreille - Comment vivre le  bonheur immense d'être chanté par Halliday ou un des grands de la scène ? (ou par l'inconnu qui sifflote dans son bain ou dans la rue )

Et puis, en amont quels sont les ressorts de la création ? Et puis et puis... J'arrête avant que l'alysée qui est en moi ne soulève la tempête des interrogations fondamentales.

Ô vous qui consommez la musique sans restriction  du soir au matin  pensez à ceux et celles qui la créent. Assis, solitaires, inconnus,  derrière leur plume ( ou leur écran) ils transpirent pour vous. En ce 2 juillet 2009, ils se sont déplacés -belle initiative de la SACEM ! beau témoignage de cet auteur confirmé-j'ai son nom sur le bout de la langue - qui a été interviewé- 

Eux aussi , ils ont le droit de vivre... et de continuer à créer
A propos de mon "quiz perso" qui doit faire gagner un CD "Koulè Mizik"*
aux sept premiers visiteurs intéressés : Répondez  brièvement aux questions suivantes

1/ Dans quelle rubrique apparaît le "paroca" ?

2/ Qu'appelle-t-on "aedès aegypsi"  ?

3/ A quelle personne a été dédicacé  l'album "Wéyé d'lo" ?

4/ Quel est le sujet de "Cé to chanson" ?

5/ Qui est Eddy ?

6/ Qu'appelle-t-on les alizés ?

7/ Dans quelle ville Katy ALYZEE a-t-elle chanté le 21/06/09 ?


* Le maxi-single Wéyé d'lo est  épuisé !


Adressez les réponses à :
katy.alyzee@hotmail.fr

N'oubliez pas vos coordonnées  !

    

MES COUPS DE COEUR... S'IL FALLAIT PARLER DE TOUS CEUX ET CELLES QUI MERITENT QU'ON PARLE D'EUX , JE N'AURAIS PAS ASSEZ DE PLACE...  

Une astuce : Pour me joindre directement  allez sur ma page facebook katy ALYZEE La TROBADORA
ou sur melidoraligth.com  à la rubrique contact


Dans mon univers , tout le monde a le droit d'exister, par le talent et par le coeur.
Le talent enchante l'esthète, le "fan" éperdu d'admiration, mais  quand le coeur vient embellir le talent, l'artiste  et son oeuvre ont le bonheur d'apporter le soleil dans les yeux ...de ces autres artistes que la vie assassine et qui ont, eux aussi, le droit d'exister avec leur originalité et leur richesse...


Cette rubrique est aussi visitée par les 700 à 1000 visiteurs mensuels qui s'y interessent.
//Un peu de créole !  :

AN TI MILAN : Un "milan" c'est un "potin"

AN NOU PALE ! ** "Parlons donc un peu " !/

 
CONSULTEZ LA PARTIE BLOG SUR www.melidoraligth.com  

Affiche de l'opération 2016-2017

// samedi 19 novembre 2016, 11:05 

Le jardin de Josiane

Esprit nomade...

Esprit de FANY qui sait écouter les artistes,
les nomades et les autres, esprit qui aide à traverser
les déserts de la créativité hors norme, aux artistes atypiques et aux autres...
Tout au bout de la rue au nom de roc, comme le rocher...

Parlez-lui donc de l'Alyzée créole, la Trobadora ... Elle la connaît


www.espritnomade.travelblog.fr

Photos prises par katy ALYZEE

et PLACEES  DANS SA RUBRIQUE AVEC LA PERMISSION DES INTERESSES

Ecrivez-moi !

Avis-suggestions sur le site, l'art.


Meilleures pensées poétiques et musicales

www.katy.alyzee@hotmail.fr

Quand les disques faisaient rêver...

Lavandières de Plombières-les-Bains

Vwéyé d'lo ! Vwéyé d'lo ! Meté ling-la a la blani !       

COTE MER ...côté vent...

  Parlez donc de l'ALYZEE créole à  Marc  et à son épouse

  ce vent qui swingue et fait danser sur les six cordes d'une guitare!

Ils vous montreront ses CD.


Bientôt, vous pourrez même les écouter !
Juste au milieu de cette rue qui court, court, juste en face du Rocher
qui porte un nom de roc !

barques au repos

// dimanche 3 octobre 2010, 04:20 /Ce que dit "La Leçon"



Et puis... D' autres axes de lecture , par exemple :

  • Une construction qui rappelle la fable (le respect  de la rime/la chute moralisatrice)
  • Le renversement des situations (Le plus handicapé n'est pas celui qu'on croit)
  • L'Infamie matérialiste
  • Un appel à l'élargissement thématique : L'intolérance en question
  • Tragique et narration

La suite à la prochaine mise à jour du site ou au
concours  de "lecture"" de textes de chansons poétiques qui sera mis en place à l'occasion du Printemps des Poètes.

Sautez dès maintenant sur  vos plumes et exprimez ce que les textes des chansons qui apparaissent sur ce présent site vous apportent ! Rendez-vous à la rubrique  "La poétesse" pour de plus amples informations et suivez l'actualité de katy ALYZEE sur Yozik ...

Et puis, n'oubliez pas d'écrire vos propres textes  !





Prenez vos plumes !

LE NOM COMME REPRESENTATION DE L'ETRE

samedi 6 novembre 2010, 13:07

Puisque nous parlons de la valeur du nom, souvenez-vous du sens  des noms mentionnés dans le  plus vieux livre du monde !

Abram/Abraham -Saraï/Sara- Et puis, le nom mentionné par HUGO dans le poème la conscience :

"Lorsque avec les siens...Caïn se fut enfui de devant..."

Celui contenu dans la formule : "Alelluia "

A vos livres/dico/etc  ! Cherchez la réponse !


"Parcours croisé"

jeudi 2 juillet 2009, 23:30
Qu'y a-t-il derrière les chansons ?

Souvenirs, souvenirs...

de la "Rue Bertin" un bel après-midi à l'Atrium, la salle principale de Fort-de-France

Où est-ce ?

Des escaliers qui relient -en esprit- un petit paradis à la source de la vie ?

Ludmila  et sa "bandura" : CHATELET 

Prenez le temps d'écouter et de soutenir !

LE TI PARI  au DIAMANT : La gastronomie  fête  poètes et musiciens.


L'ORANGERAIE - Kremlin-Bicêtre : Comment ne pas s'arrêter !

L'orchestre du Métropolitain : Un inoubliable moment d'écoute !

Quest-ce-que c'est ?



Copyright (C) 1986-2019. Tous droits réservés.contacter l'auteur : katy.alyzee@hotmail.fr